Radio Dancefloor
Découvrez la Radio Dancefloor
Radio Rap
Découvrez la Radio Rap Français
Radio Rock
Découvrez la Radio Rock

Demon d'antan, Seykan...

Aller en bas

Demon d'antan, Seykan...

Message  ReiiKa le Ven 15 Avr - 23:01

Introduction:

Il y a des milliers d'années, sortit de nulle part, créé d'une simple légende urbaine, les démons. Bête sont les humains, stupides est leurs intelligence, enfantine est leur maturités ! Ils créent les choses, en ont peur, et veulent les détruire ! L’erreur qu'il ont faite ? Pensez aux démons, croire aux démons et de ce fait créer les démons ! Ils leur donnent forme, pourvoir même, tiré de leur propre imagination, souvent sans limite . Pauvre humains victimes de leur idiotie une fois de plus. Ils avaient donc créé, un démon, il y a cent-vingts ans de là, ils l'avaient nommé Seykan, il avait une forme de loup fait de vent et d'eau principalement, cela lui donnait une allure de spectre de la foret. Vous devez tous connaître la légende du loup qui vient manger les enfants quand ils ne sont pas sages, ou encore qu'ils n'ont pas finit leur assiette. C'est presque pour la même légende que Seykan fut créé, sauf que lui c'est à cause d'assassinat inexpliqué dans la forêt, d'incendie fulgurant dans les villages éloignés, ou des inondations inexpliqué, imprévue. L'esprit des gens travaillait à l'unissons, comme pour chaque chose il faut un coupable, mais pas n'importe qui, ou quoi, la rumeur de Seykan s’éleva alors, parcourant les plaines, les villages, les villes, voila exactement comment il fut créé. Seykan vit le monde des humains pour la première fois dans un village, il ne connaissait rien des pouvoirs et des limites que ceux-ci possédaient, il les essayèrent donc, juste pour voir de quoi il été capable.

C'était une nuit d'été, quelques lueurs de bougies sortaient des fenêtres, encore quelques bambins se baladaient dans les rues, l'agréable fumée des plats préparés par les femmes commençaient à se dissiper. Seykan fit souffler une simple brise, l’atmosphère se refroidit, puis le vent déferla, les enfants affolés rentraient dans leur maison respective. La paille des maisons de chôme s'envola, les toitures de bois s'écroulaient sous la violence du vent qui montait encore en puissance et se transforma en terrible tempête. Les habitations tombaient comme un château de cartes sous un courant d'air, les cries d'agonie des uns, les râles des autres, emportés par le vent, jusqu'au village prochain; ou les habitants terrifiés, et alertés, s’empresseraient de s'informer, puis ils prieront pour que le démon ne visite pas leur pâle village. Les années passèrent, Seykan commis nombre de folie avec les humains mais il en laissa énormément en vie. Oui, il accorde asile aux grandes populations, ces grandes villes faisaient circuler l'information dans les autres contrées. Il avait besoin qu'on croit en lui, il voulait subsister, devenir plus fort, continuer ses méfaits. Plus tard il appris qu'il savait aussi jouer avec l'eau, il arriva à un petit village se trouvant comme dans une cuvette vue du ciel situé prés d'une rivière, à un débit élevé constant. De sa simple volonté il augmenta encore le débit, ce qui cassa les moulins à eaux et fit monter la crue, une inondation commença. L'eau atteignait le toit des maisons, les vivants pleuraient leurs proches, noyés dont les corps caressaient la surface de l'eau. Quand l'ennui lui prit, d'une bourrasque il poussa les survivants restés sur les toits à l'eau, plus de la moitié se noyant, d'autres s'accrochaient aux corps flottant sous le regard amusé de Seykan.

"Les humains... s'étaient des jouets, des animaux... regardez les... ils sont comme des fourmis fassent à une forte pluie... ils sont perdu... regardez leurs yeux... ils sont remplit de terreur de désespoir...Écoutez leur respirations, elles ressembles déjà à un râle... Regardez leur corps, ils tremblent... ils ont froid... ils ont peur... Je les libère !"

Ils finirent noyés, étouffé...comme des bêtes. Le lendemain plus une goute d'eau dans le villages, juste des corps. Les corps étaient partout, sur les toits, devant les maisons, sur les routes de terres, ils étaient blanc, l’œil vitreux, les corps étaient gonflés par l'eau. Tel était le tableau qu'offrait le paysage du village.

Mais les humains ne restent jamais, malheureusement, sans défense... Dans leur folie créatrice, ils créèrent des hommes capables de voir, de contrôler et de tuer les démons... Les démonistes, tels étaient leurs noms..

_________________
<br>

ReiiKa
Admin
Admin

Messages : 15
Date d'inscription : 11/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demon d'antan, Seykan...

Message  ReiiKa le Ven 15 Avr - 23:06

Chapitre deux : L'arme des humains.

Les démonistes étaient considéré comme des surhommes, des rumeurs laisseraient entendre qu'ils tireraient leurs pouvoirs des anges. En réalité ces humains particuliés possédaient un puissant mental et arrivais à faire croire aux démons grâce à leurs esprits agiles que personne ne croyait en eux, cela suffisait à baisser la puissance du démon, ensuite s'était au libre choix des démonistes de les sceller pour les asservir ou encore les faire disparaître de se monde.

C'est alors que s'entama la grande guerre entre humain et démon la " dimittere of daemones", une guerre oublié de l'histoire. Un démoniste se démarqua d'entre tous, Nicolas, il était âgée d'une quarantaine d'années, il mesurais environ 1m75, avec des yeux d'un vert clair et des cheveux brun mi-long qu'il ne coiffe jamais. Nicolas avait entendue parlé des méfaits d'un certain démons dans plusieurs petits villages, il partit de Dalgan pour aller dans la régions neigeuse d' ihks ou plusieurs villages voisins furent attaqués.
Le voyage lui prit trois bon mois, arrivant devant le village, il remarqua des fortifications de bois entourant le village et des hommes, des femmes et des enfants ayant minimum 8 ans vêtue de linges déchirés qui ne protégeaient certainement pas du froid environnant. D'ailleur la peau des travailleurs hésitait entre le bleu et le blanc et les enfants tombant les outils peinaient à les ramasser car ils n'arrivaient plus à plier les doigts.
Nicolas fut prit de peine en voyant cela, surtout en voyant ces Hommes essayant de se protéger contre ce qui les dépassés par de misérables fortifications et une tranchée qui servirai sans l'ombre d'un doute à rien. L'homme entra dans le village et se dirigea vers la taverne. Il n'y avait à l'intérieur que quelques hommes au regard apeuré, sans un mot Nicolas s’approcha du comptoir, se sentant suivit du regard. Les étranges se faisaient rare avec les événement récents.
-" Tavernier, servez moi une bière chaude." (il s'agit juste d'une bière à température ambiante à laquelle ont rajoute du miel) (boisson fictives )
Le tavernier acquiesce et prépare la commande de Nicolas. Celui-ci sentit quelqu'un derrière lui, il recula d'un pas, attrapa l'inconnu par le cou et l’allongea sur le comptoir faisant tomber les boissons de quelques clients qui reculèrent effrayés:
"- Qu'est ce-que tu me veux ?" demanda Nicolas.
"- J-je excusez moi monsieur, je suis...l-le gérant de c-ce village... e-et... je voulais juste s-savoir... s-si vous êtes b-bel et b-bien un d-démoniste ?!" disait la personne assez âgées en bégayant à cause de la peur et de Nicolas qui l’étouffais un peu.
Le démoniste lâchât son emprise d'un air un peu gêné.
"- Excusez moi, l'ambiance de votre taverne m'a fait perdre mon sang froid... Oui je suis bel et bien un démoniste, vous savez des choses par rapport à ce démons ?"
Le vieux gérant déglutit, tous les clients fixé le gérant puis Nicolas, l'ambiance était encore plus lourde, même le tavernier était figé ne se rendant pas compte que le verre à bière débordait à présent.
"- Et bien" commença le gérant avant de prendre une profonde inspiration,"comme vous auriez put le remarquer notre village est construit au bord d'une rivière se trouvant à l'Est, il y a de sa deux jours, cette rivière est montée en crue sans explication,cela n'arrive pour ainsi dire jamais dans cette région. Suite à cela un vent s'éleva au sud amenant avec lui les cris des malheureux qui devaient se faire torturer par le démon."
"- Et ces malheureux habitaient où ?"
"- ... Ils habitaient le village au Sud en longeant la rivière... à la fin du massacre le vent continuait de souffler murmurant "Je suis Seykan et vous êtes mes prochains jouets..." cela a plongé le village dans la peur et l’effroi"
Nicolas soupira il comprit que le démon était de nature "wind" (vent) et "aqua" (eau), cela devait être un démon supérieur mais malgré cela il lui fallait un délais de récupération vue que cela fait deux jours qu'il n'a rien fait.
"- Je ferais de mon mieux pour vous aider, je ne vous cache par que se Seykan à l'air puissant et je ne vous garantit pas la sécurité."
Le gérant acquiesça, il fut assez soulagé que le démoniste les épaules, tellement qui lui offrit le gîte et le couvert dans sa propre maison situé au centre du village en face d'un puits.


La maison du gérant était plus grande que les autres aux alentours, les portes étaient en bois de houx d'un blanc magnifique, le reste de la maison était en pierre. Une fois la porte passée, Nicolas admira l’intérieur, le couloir maintenait deux portes, l'a première n'étais qu'un placard pour les manteaux la seconde vers la fin du couloir menait à la cuisine d’après ce que lui dit son hôte qui continua la visite, au bout du couloir, la pièce à vivre assez spacieuse avec au fond à gauche un escalier, du même bois blanc que les portes, menait à l’étage. L'étage comportait une salle de bain avec une baignoire en bois que l'ont devait remplir après avoir fait chauffer l'eau à la cuisine des serviettes.
"- Les autres portes sont des chambres, la mienne et celle de ma femme est la première porte à gauche,la seconde est une chambre d'amis que vous pouvais utiliser."
Nicolas entra dans ce qui allait être sa chambre pour quelque nuit. la pièce comportait un lit constitué de sacs remplis de paille et d'une couverture, un sac remplit de plume d'oie surement. Le démoniste remercia le gérant qui le laissa seul.

Nicolas s’allongea sur son lit de fortune qui n'en restait pas moins confortable, il repensa aux histoire sur ce démon, il ne se sentait réellement pas capable de le vaincre, mais il essayerais tout de même. De toute façon dans ce métier, on à pas le droit à l’erreur sous peine de mort....

_________________
<br>

ReiiKa
Admin
Admin

Messages : 15
Date d'inscription : 11/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demon d'antan, Seykan...

Message  Risest le Jeu 12 Mai - 21:14

Nicolas avec un autre nom et avec quelques centimètre de moins c'est mon portrait craché^^

c'est fait exprès?
avatar
Risest
Membre de la Guilde
Membre de la Guilde

Messages : 28
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Demon d'antan, Seykan...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum